“De précieuses rencontres parlementaires en temps de crise” – Blog de Malik Azmani et Tuur Elzinga

La dimension parlementaire de la présidence néerlandaise de l’UE au cours de la première moitié de 2016 est arrivée à son terme. La 55e réunion plénière de la COSAC a réuni environ 250 participants : des parlementaires des commissions des Affaires européennes des 28 États membres, des représentants du Parlement européen et d’autres parties prenantes. Organisée du 12 au 14 juin inclus dans la Salle des Chevaliers à La Haye, cette réunion a mis un terme à nos activités parlementaires au cours de la présidence. Les seize conférences ont été une véritable réussite et ont montré que les parlements nationaux ont leur mot à dire. Nous remettons en confiance la présidence de la dimension parlementaire à la Slovaquie pour la deuxième moitié de 2016.

Les rencontres au cours de ces six derniers mois ont été intensives. Une intensité qui s’explique par la crise que traverse actuellement l’Europe. Tirer les leçons de la crise financière, gérer la crise migratoire, maitriser les changements de paradigme en matière de sécurité, mener les débats entre les États membres et continuer à renforcer le rôle des parlements nationaux. Autant de sujets qui ont figuré à l’ordre du jour des six conférences de la dimension parlementaire de la présidence néerlandaise.

Outre les réunions régulières de la COSAC et sur la politique commune en matière de stabilité financière, de sécurité et de défense, nous avons organisé deux conférences thématiques. La première a porté sur les conséquences de la traite des êtres humains, la seconde sur l’énergie. Deux enjeux actuels et complexes, qui continueront à retenir notre attention dans les années à venir. Ces conférences ont enrichi notre présidence.

Pendant toutes les conférences, nous avons pu faire appel à des intervenants néerlandais et étrangers. Leur apport et leur expertise ont largement contribué à la qualité du débat et, donc, de notre dimension parlementaire. Nous nous félicitons également des contributions du premier ministre néerlandais, de divers ministres néerlandais, de commissaires européens et de représentants du Parlement européen. Les conférences ont pleinement joué leur rôle de dialogue entre les différents acteurs du champ européen.

Selon nous, la vision de la présidence parlementaire néerlandaise – renforcer le contrôle parlementaire par une meilleure coopération mutuelle – a bien été mise en évidence au cours de ces six derniers mois. 

Nous avons tenté d’exercer la présidence d’une manière innovante. Avec plus d’interaction pendant les conférences, avec divers évènements parallèles – notamment avec la population et d’autres partenaires tels que La Haye, Rotterdam et les provinces – et avec le recours à des moyens de communication modernes : l’application spéciale interactive de la conférence (https://www.parleu2016.nl), des photos sur Flickr et des tweets sur Twitter (@Parleu2016NL). Tous ceux qui ont contribué à ces efforts, en particulier les secrétariats, méritent toute notre gratitude.

Ces six mois ont été intensifs, mais valent largement leur pesant d’or. En tant que présidents des commissions des Affaires européennes de la Chambre des Représentants et du Sénat néerlandais, nous souhaitons bonne chance à nos collègues de la Národná rada Slovenskej republiky à Bratislava pour le prochain semestre.

veľa šťastia !

Malik Azmani, président de la commission des Affaires européennes de la Chambre des Représentants

Tuur Elzinga, président de la commission des Affaires européennes du Sénat

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *