Category Archives: Uncategorized

“Waardevolle parlementaire ontmoetingen in woelige tijden” – Blog door Tuur Elzinga en Malik Azmani

De parlementaire dimensie van het Nederlands EU-voorzitterschap in de eerste helft van 2016 zit erop. De 55e plenaire COSAC-bijeenkomst telde zo’n 250 deelnemers: parlementariërs van de commissies Europese Zaken van de 28 Lidstaten, vertegenwoordigers van het Europees Parlement en andere betrokkenen. De bijeenkomst van 12 tot en met 14 juni in de Ridderzaal in Den Haag zorgde voor een waardige afsluiting van onze parlementaire activiteiten tijdens dit voorzitterschap. De in totaal zes succesvolle conferenties hebben laten zien dat nationale parlementen ertoe doen. We dragen vol vertrouwen het Voorzitterschap van de parlementaire dimensie voor de tweede helft van 2016 over aan Slowakije.

Het waren intensieve ontmoetingen de afgelopen zes maanden. Dat kon ook niet anders, want het zijn woelige tijden in en voor Europa. Lessen leren van de financiële crisis, worstelen met de migratieproblematiek, de veranderende veiligheidssituatie, discussies tussen Lidstaten onderling en het verder versterken van de rol van de nationale parlementen. Al deze en vele andere onderwerpen passeerden in de zes conferenties van de parlementaire dimensie van het Nederlands voorzitterschap de revue.

Naast de reguliere bijeenkomsten van COSAC en over financiële stabiliteit en veiligheids- en defensiebeleid hebben wij twee bijzondere themaconferenties georganiseerd. De eerste ging over de gevolgen van mensenhandel, de andere over energie. Twee bijzonder actuele thema’s die nog vele jaren onze aandacht zullen vragen. Deze conferenties vormden een verrijking van ons voorzitterschap.

Bij alle conferenties konden wij een beroep doen op gerenommeerde sprekers uit binnen- en buitenland. Hun inbreng en expertise hebben het debat en daarmee ook onze parlementaire dimensie enorm verrijkt. Daarnaast waren wij ook zeer verheugd met de bijdragen van de Nederlandse minister-president, diverse Nederlandse ministers, diverse Eurocommissarissen en diverse vertegenwoordigers van het Europees Parlement. De conferenties werden zo een ware dialoog tussen alle relevante spelers op het Europese speelveld.

Daarmee is in die afgelopen zes maanden het motto van het Nederlandse parlementaire voorzitterschap – versterken van parlementaire controle door betere onderlinge samenwerking – naar onze mening goed uit de verf gekomen. 

We hebben dat geprobeerd op een innovatieve manier te doen. Met meer interactie tijdens de conferenties, met uiteenlopende side-events – ook met de bevolking en met andere partners als Den Haag, Rotterdam en provincies – en met gebruikmaking van moderne communicatiemiddelen: de speciale interactieve conferentieapp (https://www.parleu2016.nl), foto’s op Flickr en tweets via Twitter (@Parleu2016NL). Iedereen die daaraan heeft bijgedragen, in het bijzonder ook de ambtelijke ondersteuning, verdient daarvoor veel lof.

Het waren zes intensieve maanden, maar dat is het waard geweest. Als Voorzitters van de commissies Europese Zaken van de Nederlandse Tweede Kamer en Eerste Kamer wensen wij onze collega’s van de Národná rada Slovenskej republiky in Bratislava veel succes het komende halfjaar.

veľa šťastia !

Malik Azmani, Voorzitter commissie Europese Zaken Tweede Kamer

Tuur Elzinga, Voorzitter commissie Europese Zaken, Eerste Kamer

L’apres-midi de la reunion pleniere de la COSAC sur l’Etat de droit et la diplomatie parlementaire

La première session de l’après-midi a porté sur la protection de l´État de droit dans l´Union européenne. La session a été introduite par Murray Hunt, professeur invité à l´Université d´Oxford. Il a posé la question centrale de savoir quel est le rôle des parlements nationaux dans ce domaine. « Pourquoi les parlements devraient-ils jouer un rôle dans la protection et la réalisation de l´Etat de droit ? Qu´ont fait les parlements jusqu´à présent pour acquérir un tel rôle ? Et comment pourraient-ils renforcer ce rôle à l´avenir ? »

Puis il a modéré la discussion d’un panel sur ce thème. Pieter van Dijk, ancien membre de la Commission de Venise, et la député européenne Sophie in ’t Veld ont engagé une discussion sur l´État de droit et la démocratie, ainsi que sur les développements actuels en la matière en Europe. Selon Pieter Van Dijk : « Nul besoin d´être tous d´accord sur tout, mais il est important de trouver un consensus quant aux règles et aux principes fondamentaux relatifs à l´État de droit ».

Sophie In ’t Veld a ajouté à cela que non seulement il doit y avoir un consensus sur ces règles et principes, mais également sur la façon de les appliquer dans la pratique. « Au Parlement européen, nous nous voyons confrontés à des défis d´ordre très pratique – par exemple dans les domaines des relations commerciales ou de l´asile. Il serait bon que nous nous dotions d´un cadre commun relatif à l´État de droit, car cette question ne relève pas uniquement du niveau national. Il appartient aux parlementaires de faire ce qui est en leur pouvoir et d´assumer leurs responsabilités pour parvenir à l´élaboration d´un tel cadre. Nous devons défendre nos valeurs. »  

La session a été conclue par le Commissaire européen Frans Timmermans. Il a évoqué la tension qui est perçue entre les notions de démocratie et d´Etat de droit : « La démocratie, le respect des droits humains et l’État de droit ; on ne peut pas dire que l’un est plus important que l’autre. Ils sont tous nécessaires. L’application uniforme du droit communautaire est essentielle au bon fonctionnement de l’UE. »

La deuxième séance de l’après-midi portait sur la diplomatie parlementaire, ainsi que sur l’échange d’expériences et de bonnes pratiques. Jan Wouters, chercheur à l’Université de Louvain spécialisé dans la coopération interparlementaire et la diplomatie parlementaire, a introduit la séance en évoquant l’importance de la diplomatie parlementaire : « Au 21ème siècle, la diplomatie parlementaire revêt une grande importance car les politiques nationales et internationales sont de plus en plus imbriquées. La diplomatie parlementaire peut permettre d’améliorer la compréhension mutuelle, de renforcer la fonction de contrôle parlementaire et d’accroître la légitimité démocratique des institutions européennes. La coopération et la transparence sont les mots d’ordre de la diplomatie parlementaire ».

Un panel de trois parlementaires a ensuite débattu de questions telles que : Pourquoi les parlements devraient-ils s’attribuer un rôle diplomatique ? Et, quels sont les défis à relever pour mettre en place une véritable diplomatie parlementaire ? Les tendances, les situations du quotidien et les conditions préalables ont alimenté les discussions et les débats avec l’audience. Le constat a été fait que les discussions sur la diplomatie parlementaire étaient malheureusement trop peu nombreuses.

Après les séances plénières, les présidents de la COSAC de chaque pays se sont réunis afin de discuter du projet de contributions qui fera l’objet d’un débat lors du deuxième jour de la réunion plénière de la COSAC.

Un avant-goût de la deuxième journée de la réunion plénière de la COSAC

Lors de la deuxième journée de la réunion plénière de la COSAC, Alex Brenninkmeijer, membre de la Cour des comptes européenne, participera notamment à une séance. Plus tard dans la matinée, les parlementaires aborderont la problématique migratoire. La réunion plénière de la COSAC se conclura par l’adoption des contributions.

Suivre les sessions thématiques parallèles en direct

L’après-midi, des débats auront lieu lors de sessions parallèles entre les participants et divers intervenants. Il est possible de suivre ces sessions en direct en cliquant sur les liens ci-dessous :